Des secrets en pierre

Il s’agit de la visite incontournable de l’été pour les touristes, oui, mais pas que. De nombreux Saintais se plongent dans l’histoire de leur ville et partent en compagnie de Josette Dischert, la guide conférencière, à la découverte du patrimoine bâti de la ville. La particularité de cette visite guidée inhabituelle : pouvoir entrer là où le chaland ne peut habituellement pas s’aventurer, à l’intérieur de ces propriétés privées du centre-ville qui cachent bien des merveilles.

De la fin du Moyen Âge jusqu’au XVIIIe siècle, les visiteurs remontent le temps au fil des escaliers de pierre et à l’ombre des façades ayant traversé les âges.

La visite se concentre sur l’évolution des bâtisses du centre-ville, à l’intérieur du périmètre des anciens remparts.

Couloirs étroits, murs anciens, maisons du Moyen Âge\u2026 La plupart des façades de la ville paraissent dater du XVIIIe ou du XIXe siècle, mais l \u0153il avisé de la guide pousse les curieux à envisager les choses autrement.

De la plus vieille maison de Saintes, au croisement de la rue Alsace-Lorraine et de celle des Jacobins, à la bâtisse originelle du musée Dupuy-Mestreau, le plus grand hôtel particulier construit à Saintes par le marquis de Monconseil, rien n’échappera aux yeux ébahis des visiteurs.

«C’est bien d’avoir les explications», ajoute Marie-France. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.