La reconstruction du supermarché pas pour maintenant

Au bout du boulevard Guillet-Maillet, le supermarché discount Le Mutant n’est que ruines depuis l’incendie qui l’a ravagé dans la nuit du 25 au 26 octobre 2010. Les dégâts très importants avaient alors conduit à la fermeture du magasin qui employait 14 salariés. Après une longue phase d’expertises et de contre-expertises, Mutant Distribution avait fait part de son intention de demeurer sur le site et de reconstruire ce supermarché drainant toute une clientèle de proximité.


Filiale des Coopérateurs de Normandie et Picardie, des cousins de la Coop Atlantique basée à Saintes, Mutant Distribution avait même racheté les murs du magasin incendié à son propriétaire, la Société civile immobilière Guimard.

Auprès de la Ville et de ses services, Le Mutant avait aussi obtenu la garantie qu’une reconstruction à l’identique était possible sur ce site si particulier, le quartier étant en zone inondable.

À partir de là, la Coop de Normandie a recherché d’autres candidats intéressés par une implantation sur la rive droite de Saintes.

Pour l’heure, leurs noms demeurent secrets.

Un sous-seing privé devrait être signé sous une quinzaine de jours et une cession du supermarché sinistré finalisé avant la fin de l’année.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer