Daniel Estève propose demain soir « Noche Azul »

Nous sommes dans la première moitié du XXe siècle à Cuba. Disons dans une période située entre 1930 et 1950. L’un pianiste prodige, Lecuona qui va influencer la musique cubaine, l’autre écrivain formidable, Hemigway, sont les personnages emblématiques de l île.


Le premier, anticommuniste, fuira le castrisme pour se réfugier aux Canaries alors que le second l’adorera et fera de nombreux séjours à La Havane, notamment à l’hôtel Ambos Mundos.

Voilà qui devait inspirer le comédien Jean-Louis Poirier et le pianiste Ivan Couëffé qui, il y a quelques années, ont fait un voyage à Cuba sur les traces des deux hommes.

À leur retour, ils ont rencontré le metteur en scène Daniel Estève.

Le Cuba littéraire, musical, cinématographique et historique tout en évitant les clichés.

Pour son spectacle (monté en 2012 en Charente et présenté à deux reprises à Villebois-Lavallette, puis au château de la Tranchade), Daniel Estève a choisi de partager la scène en deux.

Le décor : la chambre 511 occupée par Hemingway à l’hôtel Ambos Mundos.

D’un côté – sombre – le pianiste, incarné par Ivan Couëffé, de l’autre – clair – l’écrivain (Jean-Louis Poirier).

Au cours de cette «nuit bleue», l’écrivain raconte ses souvenirs, des souvenirs ponctués de chansons d’Ernest Lecuona et, tout cela, sur fond de bribes de discours de Fidel Castro, de bruits de la rue capturés à La Havane par le magnétophone de Daniel Estève.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer