L’avenir de la base aérienne préoccupe

L’avenir de la base aérienne fait l’objet de plusieurs interrogations depuis quelques jours.Au point que des élus ont été alertés du sombre ciel qui pourrait se dessiner au-dessus de la base aérienne 721.Des informations alarmistes qui sont toutefois nuancées par une autre source qui a également requis l’anonymat et qui les estime «trop dramatiques».«D’après mes informations, il n’y a pas de problèmes car il faudrait refaire une autre base, ce qui impliquerait la construction de nouveaux bâtiments ailleurs», soutenait mardi Bernard Grasset.

Reste que le maire confie aussi que «la question a pu se poser ou peut se poser».

«Il n’y a pas d’inquiétude majeure mais le sujet est majeur», observe le vice-président du Conseil général en vantant les «qualités telles de l’école qu’il ne peut y avoir de remise en cause».

Députée PS de la circonscription, Suzanne Tallard va de son côté écrire au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

«S’il y avait l’ombre d’une remise en cause, le ministre de la Défense avertirait les élus concernés, bien que je sois prudente à ce sujet», indique-t-elle.

Une circonspection qui semble aussi avoir gagné l’hôtel de Brienne, où siège le ministère.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.