La prochaine collection sera fabriquée à La Noue

La prochaine collection sera fabriquée à La NoueLa prochaine collection sera fabriquée à La Noue.C’est une histoire aux couleurs de la mer.Bleu, comme l’océan, beige, comme le sable fin.Et ce n’est pas tout à fait un hasard si les premiers vêtements portant la griffe Ababord, déclinés dans ces deux coloris, sont nés sur la côte bretonne.Dans la baie de Morlaix, où la créatrice d’Ababord, Isabelle Pissot, qui vendait des machines à coudre, a ouvert son premier atelier il y a dix-sept ans.

Ces sortes de blouses en toile habillant les marins, et qu’on associe aussitôt au suroît et aux bottes.Mes vêtements habillent aussi les marins, mais ils ne sont pas faits pour eux.

Tous ceux qui aiment le confort et le style marin trouveront en effet leur bonheur à Ababord Bretagne.

Une enseigne qui ne fleurit plus seulement à Carantec et à Roscoff, mais qui s’est implantée dans l’île de Ré il y a cinq mois.Place des Tilleuls, à La Noue, la boutique de prêt-à-porter a remplacé un magasin de décoration.

Toutes ces fringues ont une caractéristique assez rare par les temps qui courent : elles sont fabriquées en France, et même en Bretagne.

«3 000 par an», souligne Isabelle Pissot, qui s’est lancée dans le prêt-à-porter «par envie de fabriquer français».

Sous la surveillance de la chef d’atelier venue de Carantec, on y alignera des machines à coudre, ainsi que dans la boutique de la place des Tilleuls «coupée en deux» pour accueillir une partie de la fabrication.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer