Fauchage à cheval

Fauchage à chevalFauchage à cheval devant le technoforum.A l’heure du développement durable, la traction animale revient à la mode.Avant que la pluie ne vienne l’en empêcher, Christian Boutin a débuté le fauchage à traction animale de la plaine.Mohican, Laya et Océan étaient au travail sur la prairie du technoforum hier midi.A l’occasion de la Semaine de la mobilité, les trois chevaux de trait étaient sollicités pour faucher les hautes herbes à l’ancienne.

Jean-François Proux détaille : Nous nous en servons chez nous, et sommes parfois sollicités par des collectivités ou des organisateurs de fêtes de village.

Pour la Ville, c’est l’occasion d’intéresser les gens à cette tradition, et de sensibiliser à la biodiversité en milieu urbain.Nous avons par exemple vu une bande de chardonnerets dans les arbres de cette prairie.

À côté d’un stand d’explications de la Ville, un exposant de vieux outils a également été sollicité.Et certains écoliers sont même venus assister au fauchage et voir ces petites expositions.

Avant que la pluie ne vienne s’en mêler, et empêche les deux hommes et leurs chevaux de poursuivre l’opération.«Ce sont des animaux, alors, quand tout devient mouillé, ce n’est plus la peine de continuer», regrette Christian Boutin

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer