“Nous sommes tous tombés de la chaise !”

Office de tourisme de La Rochelle : “Nous sommes tous tombés de la chaise !” Au 31 décembre, la vie était belle et l’avenir radieux. La trésorerie de l’Office de tourisme affichait un excédent positif de 387 000 euros. Huit jours plus tard, patatras. Adieux les économies, bonjour le trou. Et pas un petit : 700 000 euros d’échéances bancaires, pas moins, à honorer avant la fin de l’année. Il n’y a pas d’autre solution que de déposer le bilan.

Le président a pris également rendez-vous avec le procureur de la République pour déposer plainte.

Pierre Constant a été porté à la présidence en juillet dernier. Il a succédé à la figure emblématique de l’office rochelais, Jean-Luc Labour, qui en fut tour à tour le directeur (jusqu’en 2004) puis le président.

J’attends avec impatience que l’enquête fasse toute la lumière sur cette histoire. L’histoire telle que l’a racontée Pierre Constant hier lors d’un point presse avec le maire, Maxime Bono, pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

Le 8 janvier, la Caisse d’épargne Poitou-Charentes alerte l’Office de tourisme. Et qu’il y en avait aussi pour 200 000 euros chez notre autre banquier, la banque Tarnaud.

L’analyse de la comptabilité depuis 2007 a mis en lumière diverses anomalies qui, semble-t-il, avaient échappé à l’expert-comptable, KPMG, et au commissaire aux comptes, le cabinet EXCO.

Tous les bilans étaient certifiés fiables et sincères. Il est clair que les comptes ont été manipulés.

Le commissaire aux comptes validait un bilan sur des documents falsifiés. En bonne logique, le tribunal de grande instance devrait ouvrir une procédure de redressement avec poursuite d’activités.

résumé art Pierre-Marie Lemaire de Sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email