Un jeune frappé à mort

Un jeune frappé à mortUn jeune frappé à mort. Vincent Biradès, âgé de 18 ans et originaire de Dolus-d Oléron, est décédé lundi au CHU de Poitiers des suites de ses blessures. Le jeune homme avait reçu plusieurs coups à la tête la veille, devant la discothèque El Diablo, à Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime). L’information, qui avait commencé à circuler sur les réseaux sociaux, n’a été confirmée qu’hier matin par les enquêteurs de Rochefort.

Lesquels cherchent encore de nombreuses réponses pour éclaircir des faits encore troubles. Que s’est-il réellement passé ce dimanche matin, sur le coup de 6 h 30, devant l’entrée de la boîte de nuit située en plein centre-ville?

Selon les premiers éléments de l’enquête fournis par le commissaire Xavier Lhermitte, la victime aurait été violemment frappée à la tête alors que plusieurs bagarres avaient éclaté simultanément.

Ambiance de fin de soirée ou plutôt de petit matin où les esprits sont bien échauffés. Sur fond d’alcool, il y avait du monde sur le trottoir pour se chercher des noises.

Un contexte alcoolisé qui fait dire aux policiers qu’il ne s’agirait ni d’un règlement de comptes ni d’un différend personnel.

Un suspect mis en cause, aurait bien frappé la victime mais ne reconnaît qu’une part de responsabilité.

La batte de base-ball évoquée par certains témoins existe-t-elle vraiment?

Autant de questions qui ont amené les policiers rochefortais, en accord avec le parquet de La Rochelle, à lancer un appel à témoins (1) hier. Nous y voyons aujourd’hui un peu plus clair.

Mais nous recherchons des témoins directs qui puissent nous dire ce qui s’est précisément passé sur le trottoir, sur la précision des violences et des coups portés à la tête, mais aussi un peu avant.

Au vu de la gravité des faits et de la complexité du contexte, une information judiciaire devrait être prochainement ouverte pour homicide volontaire.

Quant à la boîte de nuit dont la responsabilité pourrait être aussi mise en cause à un certain degré, elle pourrait rapidement faire l’objet d’une fermeture administrative après la rixe mortelle de dimanche.

Mobilisés sur les réseaux sociaux, les amis de Vincent Biradès, élève au lycée Marcel-Dassault de Rochefort, appellent à un rassemblement cet après-midi à 17 heures devant les portes d’El Diablo en hommage à leur camarade.

(1) Les enquêteurs au 05 46 87 69 14

Résumé art Agnès Lanoëllede Sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email