Un village fragile

Derrière lui, quelque 200 personnes, hommes, femmes, enfants, avancent sur l’étroit cordon dunaire.Coefficient 114, c’est une grande marée.«Mais on en attend une de 118

Lire la suite

L’état du canal inquiète les riverains

Dominique Bellicault et sa femme Christine ne peuvent pas oublier la tempête. Et c’est avec une joie disons\u2026 modérée qu’ils ont repris possession –

Lire la suite