Elle a deux passions, l’Histoire et l’écriture

«D’autres histoires se profilent, peut-être dans d’autres époques, le XIXe, ou le début du XXe siècle, mes deux autres romans se passaient déjà à la fin du XVIIe puis au XVIIIe siècle», reconnaît Judith Rapet. Elle navigue dans son temps historique préféré comme un poisson dans l’eau, et son troisième roman, «La Rançon des amants» continue cette plongée dans un siècle et une région…

qu’après des décennies de passion, et une vingtaine d’années de recherche dans les Archives départementales, la Jonzacaise de naissance connaît parfaitement.

Avant elle, son grand-père, son père et sa mère ont toujours été «très branchés sur l’Histoire».

De Montendre à Jonzac, en passant par Baignes, Judith Rapet aime à s’informer sur les procès des tribunaux. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.