Cet estuaire si fragile

Intense journée de découverte et de communication, samedi au Palais des congrès, avec la deuxième édition du Carrefour scientifique de l’estuaire organisé par la ville de Royan et l’association Obios (notre édition de vendredi). Ce carrefour, rappelons-le, a pour but de concilier les projets économiques et sociaux avec une biodiversité remarquable, voire unique, dans cette embouchure de la Gironde.

Jacques Péret, professeur d’histoire à l’université de Poitiers, a fait une remarquable présentation de l’histoire de l’occupation humaine de l’estuaire avant que l’on évoque la situation ostréicole, et plus particulièrement les bancs d’huîtres naturels de la Gironde. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer