La qualité pour objectif

D’ici environ un an, l’auberge de jeunesse située rue de la République sera de l’histoire ancienne. Depuis le 20 septembre dernier, deux bâtiments de l’ancienne école militaire de Rochefort, dans le parc des Fourriers, sont en travaux pour accueillir les futurs locaux de la structure, gérée depuis 2004 par l’association départementale AJ 17 et affiliée à la Fédération unitaire des auberges de jeunesses (FUAJ). Une capacité d’accueil nettement supérieure à l’actuelle, qui compte seulement 48 lits avec des chambres de deux, quatre et dix places.

En outre, la qualité de l’accueil devrait, elle aussi, faire un bond : «Avec ce déménagement, nous allons passer de deux sapins (l’équivalent des étoiles pour les hôtels) à quatre dans le classement de la FUAJ», commente Laëtitia Montigny, responsable de l’auberge rochefortaise.

Alors que les locaux actuels, propriété de la mairie, ne possèdent que des douches et WC en commun et des petites chambres, le nouveau lieu d’hébergement, qui appartient à la CAPR, proposera des chambres plus spacieuses qui auront leur propre salle de bain avec WC séparés, «un détail qui a son importance, surtout pour les groupes», glisse Laëtitia Montigny.

Pour donner un ordre d’idée, à l’auberge de jeunesse de La Rochelle, de qualité équivalente à la future structure, le prix minimum est d’environ 16 euros. S






Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer