Elles parlent français avec cœur

Photo Xavier Léoty
Une trentaine de femmes, Marocaines, Tunisiennes, Turques, Roumaines, Portugaises se retrouvent chaque semaine à la Passerelle de Mireuil. Toutes ont le même objectif : parler français. Cette motivation a naturellement donné son nom à l’association rochelaise éponyme. Les formations temporaires ne sont pas accessibles aux personnes en attente de statut. À Mireuil, nous avons créé un groupe pour les femmes, à leur demande. Maria, Nadia ou Fatiha veulent «trouver un travail».

Le lundi, elles travaillent l’oral et les mardis et jeudis l’écriture. Encadrées par Françoise Hamon, formatrice de l’association Parler français, elles travaillent les mots du souk depuis trois semaines.

La jeune femme répond : «De la vaisselle». Elle précise avec l’aide des autres femmes lorsqu’elle hésite : des verres pour le thé, des casseroles.

Elles se prennent au jeu quand la formatrice leur propose de mimer un marché. Olfa se place derrière une table devenue stand de vaisselles et Saana, munie de son sac à main s’en approche, l’air de détailler la marchandise.

Fatiha tente de répéter le «s’il vous plaît» qui se transforme en «s’il te plaît», plus facile à prononcer.

La seconde tente de commander «un kilo de poisson».

Elle rit tant l’exercice l’amuse.

Je vis en France depuis 22 ans mais je ne parle presque qu’arabe chez moi.

Je comprends bien mais j’ai dû mal pour parler. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer