Venus sans invitation

Depuis septembre, jamais un Conseil municipal n’avait été aussi rapidement expédié. Maintenant que ses grands chantiers sont lancés ou en attente, la Ville peut donc s’assoupir en expédiant les affaires courantes. Un confort qui n’a empêché pas la séance des questions diverses toutefois marquée par une durée également limitée. Histoire d’atteindre une petite heure de séance, Hervé Blanché a donc soulevé la «gêne occasionnée» par les gens du voyage, installés aux Fourriers depuis peu.

«Il y a des détritus partout», a-t-il remarqué.

Conséquence des atermoiements de la Communauté d’agglomération, la mise à disposition d’un terrain de grand rassemblement ne semble pas encore d’actualité.

Contrairement aux gens du voyage, celui-ci était pourtant convié à Rochefort – l’invitation fut lancée par l’opposition le mois dernier.

Or, le Cognaçais, porteur d’un projet de réhabilitation de l’ancien hôpital, se fait toujours attendre. En sa présence, les débats auraient certainement sorti les élus de leur douce somnolence. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.