De l’huile végétale dans les moteurs ?

Depuis la fin du XIXe siècle, on sait qu’un moteur diesel peut fonctionner à l’huile végétale. En effet, l’huile alimentaire usagée traitée a un pouvoir calorifique très proche du gasoil. La loi n’autorise pas ce type de mélange. Pourtant l’Union européenne n’y voit pas d’inconvénients mais la France ne s’est jamais donné la peine de transposer en droit français une directive européenne de 2003 qui permet de rouler à l’huile de friture.

L’idéal serait de pouvoir collecter l’huile chez tous les professionnels, voire les particuliers, pour capter tout le gisement.

La filière a de l’avenir, comme en témoigne encore la création de YellowBio, en février 2012, une filiale de Sita Sud-Ouest – Suez Environnement.

Cette entreprise récupère les huiles usagées en Gironde, Charente et Charente-Maritime, notamment sur le territoire de la CdA de La Rochelle, pour les traiter, dès novembre, dans sa toute nouvelle usine de Villenave-d Ornon, en Gironde.

Chaque année, l’association collecte près de 20 000 litres auprès de 90 restaurateurs et collectivités du Pays de Marennes Oléron.

Résultats, en cinq ans d’existence, ce sont quatre emplois créés, des élus locaux et des administrations convaincues. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.