Une politique ambitieuse

Didier QuentinDidier Quentin avait beaucoup de choses à dire et à annoncer aux Royannais, mercredi soir. Dans une de ses interventions fleuve dont il a le secret, le député-maire a présenté ses voeux et ceux de la municipalité aux Royannais mais aussi aux personnalités des communes voisines et même du département au premier rang desquelles Béatrice Abollivier, préfète de Charente-Maritime.


D’abord, le député-maire a posé le décor : un contexte général difficile et une situation locale pas forcément très réjouissante avec notamment une baisse du montant de la taxe casino, une augmentation du coût du crédit aux collectivités locales et une baisse de la fréquentation touristique.

Dans les douze mois qui viennent, on verra beaucoup les tractopelles et de marteaux-piqueurs dans les rues.

Le maire a confirmé la poursuite (et la fin) des travaux du boulevard Garnier dans sa partie comprise entre l’avenue de la Grande-Plage et le Lido, l’installation, en collaboration avec la Cara de 26 containers à déchets enterrés, la mise en service du quai des Sabliers en travaux depuis le printemps 2012 (l’inauguration est fixée au 11 mai prochain).

L’éclairage du stade d’honneur sera refait, les premiers travaux à la médecine scolaire boulevard Franck -Lamy seront entrepris.

Ajoutez à cela la réfection de trottoirs, des équipements scolaires, la mise en place de la rénovation de la toiture des courts couverts du Garden tennis, sans parler d’opérations peu spectaculaires mais coûteuses comme la sauvegarde du centre équestre du Maine-Gaudin («Sud Ouest» du 7 janvier).

Quant à la salle Saintonge, cette même salle dans laquelle les Royannais avaient pris place mercredi soir, elle doit aussi être rénovée – et ce ne sera pas un mal.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer