Piano en Saintonge

Entre découvertes et retrouvailles, voici le thème de Piano en Saintonge en 2013.Le Festival n’a pas pour habitude de faire revenir ses «anciens» jeunes pianistes qu’il a contribué, souvent, à sortir de l’ombre.Exception faite pour fêter ses vingt ans d’existence.Or, pour sa 23 e édition les vendredi 22 et samedi 23 mars, la manifestation se permettra une petite entorse à la règle.

Au milieu de quatre noms inconnus, deux tinteront, en effet, à l’oreille des habitués du festival.

En effet, François Dumont et David Violi ont déjà joué à l’abbaye aux Dames en 2008.

Ils multiplient les succès dans des salles prestigieuses.

Le principe ne varie pas : six jeunes pianistes de haut niveau, sélectionnés par la conseillère artistique de Piano en Saintonge, Anne Queffélec, se produisent sur deux soirées à l’auditorium de l’abbaye aux Dames.

Vendredi soir, auprès de François Dumont qui interprétera Frédéric Chopin, les mélomanes découvriront l’Américaine Natalia Kazaryan ainsi que Yun-Yang Lee.

La première jouera Ravel, Brahms et Haydn, le deuxième donnera à entendre Ravel dans une version «qui déménage», assure Jean-Pierre Girard.

Alors que les autres artistes disposent déjà de quelques vidéos de prestations qui circulant sur le site You Tube, Charlotte Coulaud n’a à son actif qu’un enregistrement d’une de ses prestations à l’âge de 6 ans!

Le public pourra entendre les artistes lors des deux répétitions publiques programmées à l’Abboutique de l’abbaye aux Dames, vendredi et samedi, de 16 h 30 à 17 h 30.

Durant ces deux jours, deux masters classes mettront en avant le travail des élèves de second et troisième cycles du Conservatoire de musique de Saintes.

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.