Dernières ondes négatives pour la télé

Voilà ce qu’a retenu Bernard Grasset de la lettre que lui a adressée Aurélie Filipetti.La ministre de la Culture et de la Communication a répondu au maire, qui lui faisait part de ses préoccupations concernant la couverture TNT (Télévision numérique terrestre) dans le pays rochefortais.Selon le ministère, ces désagréments auraient lieu dans des zones déjà mal desservies par la télévision analogique.

Dès l’arrivée de la TNT, en octobre 2010, plusieurs zones de Rochefort et de ses environs accusent des dysfonctionnements.

Une mauvaise réception, ou pas de réception du tout, irrite le maire qui envoie plusieurs courriers au CSA et au ministre de la Culture de l’époque, Frédéric Mitterrand.

Pour se voir donner la même réponse.

Rochefort se situerait dans «une zone de brouillage liée à la diffusion multiple de signaux en provenance de trois émetteurs [Niort, la Rochelle, Royan]».

En octobre 2011, une pétition est mise à disposition des Rochefortais et récolte plusieurs centaines de signatures avant d’être envoyée au CSA.

Dernière solution : ouvrir un émetteur privé pour couvrir le pays rochefortais.

Reste à savoir le coût pour les collectivités locales, les aides gouvernementales étant exclues de ce dispositif.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.