Le directeur mis à pied à titre conservatoire

Le directeur mis à pied à titre conservatoireLe directeur mis à pied à titre conservatoire. Le directeur de l’office de tourisme, Christophe Marchais, a été suspendu de ses fonctions. «Compte tenu de la gravité de la situation, le conseil d’administration a pris des mesures à titre conservatoire, notamment à l’encontre des dirigeants», confirme le président, Pierre Constant. Sans préciser la nature de ces mesures, simple suspension, mise à pied ou procédure de licenciement.

Sa suspension et celle de son numéro 2 ne présument en rien des résultats de l’enquête pénale en cours sur le passif de 700 000 euros découvert début janvier dans les caisses de l’association.

Il pourrait le placer en procédure de sauvegarde avec nomination d’un administrateur provisoire. Aucun commentaire hier au Conseil municipal sur la mise à pied de Christophe Marchais et Olivier Jobit.

Alors que Maxime Bono demandait aux élus de se prononcer sur l’avance sur salaire proposée aux salariés de l’office – 1 000 euros par mois impayé -, les élus ont surtout réagi à l’annonce du trou financier appris «par la presse».

Très surpris. Navré. Le binôme président-directeur avait l’air de bien fonctionner. Je partage votre point de vue sur le soutien aux salariés», a notamment déclaré le centriste Arnaud Jaulin avant d’insister : «Vous auriez pu nous prévenir avant puisqu’il y avait Conseil municipal l’avant-veille de l’annonce.

« La correction voulait que le président de l’office l’annonce d’abord à son conseil d’administration et à ses salariés. Je ne doute pas de votre capacité à rester discret, vous, Monsieur Jaulin. Mais nous sommes en période électorale… »

Résumé art de Sudouest



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.