Greenpeace arrive. Ils entendent bien oeuvrer pour la «paix verte» dans le monde, à leur modeste niveau, seulement armés de leur détermination et de leur amour de la nature. Les militants rochelais de Greenpeace peuvent désormais se présenter comme tels. Un groupe local affilié à la célèbre organisation non gouvernementale, dont le nom fascine les foules autant qu’il irrite les états et les compagnies industrielles sans scrupule, s’est constitué le 7 février dernier…

le vingt-cinquième en France – avec l’accord du siège parisien. Une naissance bien timide pour ces écologistes habitués des coups médiatiques.

Ils n’ont pourtant pas tardé à se mettre en action, nettoyant la plage d’Aytré aux côtés de Surfrider Foundation pour les Initiatives océanes fin mars, et participant il y a un mois à la marche du Collectif contre le nucléaire, dans les allées du Mail.

Il n’y a cependant pas que des novices parmi les membres du groupe local.

Quelques-uns ont déjà forgé leur expérience au sein du groupe de Greenpeace à Nantes, le plus proche de La Rochelle avec ceux de Bordeaux et Poitiers.

Certains étaient même de l’action coup-de-poing menée au port de commerce de La Rochelle par l’ONG en mai 2007, quand un commando composé de 70 militants, français et belges, avait «assailli» depuis un bateau venu d’Amsterdam, «MV Greenpeace», le cargo bahaméen «Teal-Arrow» transportant du bois canadien pour alerter l’opinion sur la destruction des forêts primaires canadiennes.

Enchaînés comme des alpinistes aux grues, ils avaient fait naître un courant de sympathie autour d’eux, jusqu’à leur expulsion prévisible.

Greenpeace La Rochelle devra se faire une place au soleil, là où plusieurs associations environnementales ont pris racine depuis longtemps.

Le groupe mise pour cela sur la puissance de feu des réseaux sociaux.

Il n’entend pas non plus s’emparer dans l’immédiat des sujets sensibles de la ville (les cuves d’hydrocarbures de la Pallice, l’importation de bois exotique au port de commerce, etc.) pour bâtir sa renommée.

Le groupe rochelais ne dispose pas encore de local, mais possède une adresse postale et prévoit de se réunir au restaurant La Petite Marche, près du marché (4 rue des Trois-Fuseaux).

Résumé art frédéric zabalza de Sudouest



Admin

Recent Posts

Les pompiers de Charente-Maritime surveille les forêts

Les 90 pompiers du centre et de l'ouest de la France qui sont arrivés lundi…

1 semaine ago

Au large d’Oléron, le gouvernement annonce le lancement d’un parc éolien offshore

À l'issue d'un débat public de cinq mois réunissant plus de 15 000 participants, les…

2 semaines ago

L’Ile d’Aix recherche en urgence un médecin généraliste

Alors que des milliers d'estivants sont attendus ces prochaines semaines sur ce petit croissant de…

1 mois ago

Les dépistages de la covid-19 repartent à la hausse

«Nous sommes déjà en plein milieu de la 7ᵉ vague en Charente-Maritime». C'est le bilan…

1 mois ago

Résultats élections législatives 2022 second tour – Les 5 circonscriptions

Qui a terminé en première position en Charente-Maritime lors du second tour des élections législatives…

2 mois ago

Résultats élections législatives 2022 premier tour

Qui est majoritaire en Charente-Maritime lors du premier tour des élections législatives 2022 ? En…

2 mois ago