Le cours d’eau Le Crépé, est à sec depuis le 12 juillet

Le cours d'eau Le Crépé, est à sec depuis le 12 juilletDans la commune de La Laigne, au nord de la Charente-Maritime, le cours d’eau Le Crépé, est à sec depuis le 12 juillet. Un habitant qui l’utilise pour arroser indique, que cela fait quatre ans que le cours d’eau est à sec l’été et il accuse les exploitants agricoles de pomper, via des forages, dans les nappes phréatiques et de vider le ruisseau.

Pourtant, sur la commune de La Laigne, il y a cinq réserves d’eau, des bassines construites il y a sept ans. Il explique : « Le préfet a autorisé les agriculteurs à continuer à irriguer, à condition de prélever dans le milieu naturel, c’est-à-dire dans les nappes phréatiques.

Les agriculteurs doivent donc pomper dans les nappes phréatiques et provoquent inévitablement l’assèchement du ruisseau Le Crépé.

De son côté, le maire de la commune estime qu’il est « normal » que le cours d’eau soit à sec en juillet mais il faut, selon lui, que les agriculteurs puissent utiliser les bassines pour éviter ce phénomène.

Contactée, l’agence régionale de la biodiversité en Nouvelle-Aquitaine, indique que les nappes phréatiques de Charente et Charente-Maritime sont pleines. Par exemple, « sur les 25 pluviomètres de la Charente-Maritime, 92 % sont supérieurs à la moyenne française », détaille Amandine Ribreau, spécialiste des nappes phréatiques à l’agence régionale de la biodiversité.


Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.