Face au tollé, la fédération renonce à sa prime aux plus gros chasseurs de renards

Face au tollé, la fédération renonce à sa prime aux plus gros chasseurs de renardsFace au tollé, la fédération renonce à sa prime aux plus gros chasseurs de renards. « Devant l’incompréhension suscitée par la mesure d’encouragement au prélèvement » et face à une « polémique injustifiée », la fédération départementale des chasseurs a annoncé qu’elle « retirait la mise en place de la gratification annoncée », selon un communiqué, diffusé mercredi soir.

Le président du Groupement des agriculteurs bio (Gab17) Vincent David a estimé que « ce n’est pas en supprimant la biodiversité qu’on va améliorer la biodiversité », ajoutant que le « vrai problème, c’est le sanglier et le chevreuil, que les chasseurs ne gèrent pas du tout ».

La Fédération des chasseurs de Charente-Martime a néanmoins précisé qu’elle savait pouvoir « tout de même compter », prime ou pas prime, « sur l’engagement des chasseurs pour réguler la population » des renards et corneilles, espèces classées nuisibles.


Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.