La navette a la cote

Jusqu’à 1 200 personnes par jour ont traversé le pont de l île de Ré en août avec les navettes du dispositif «RespiRé», mises en place par Keolis Charente-Maritime avec le réseau Les Mouettes depuis cette année. En juillet, ce sont 8 600 usagers qui ont emprunté la navette pour passer de l’autre côté du pont malgré la météo capricieuse. «C’est plutôt un succès», sourit Sophie Collin, directrice des transports et de la mobilité au Conseil général, alors que tous les chiffres de la fréquentation en août ne sont pas encore connus pour le moment.

«Il y a un vrai déplacement vers les plages qui sont de l’autre côté du pont», constate José Esteves, directeur de Keolis Charente-Maritime.

Du côté de la RTCR (Régie des transports communautaires rochelais) qui dessert l île de Ré avec les lignes de bus 50 depuis 1988 et de bus vélo 51 depuis 1999, le bilan n’a pas encore été dressé mais la fréquentation a été bonne également.

«On ne fera le bilan que mi-septembre mais on s’aperçoit déjà que la fréquentation est meilleure que l’an dernier», constate Virginie Lemartinel de la RTCR.

L’opérateur a dû ajouter des bus, pouvant accueillir jusqu’à 130 passagers, entre deux départs prévus ou doubler le nombre de véhicules prévu sur certains horaires alors que l’arrêt «La Repentie» n’est plus desservi depuis cette année en raison de la mise en place des navettes du réseau Les Mouettes. S

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.