Ces serres qui cultivent des idées nouvelles

L’horticulture est une filière en souffrance et un certain nombre de serres de la prée de Martrou se retrouvent disponibles aujourd’hui, à cause de départs en retraite ou de dépôts de bilan.Mais la Communauté d’agglomération du Pays rochefortais (CAPR), propriétaire de certains serres, ne perd pas l’espoir de redynamiser cette zone en y faisant émerger de nouvelles activités.

Plusieurs associations et établissements ont été contactés pour y participer, à travers une association qui serait créée spécialement.

Une première réunion de travail avait lieu la semaine passée.

Elles pourraient ressembler à des jardins de loisir, où les gens cultivent pour eux ; des jardins de solidarité, où l’on fait cultiver légumes, fleurs et plantes aromatiques à des personnes en situation difficile à travers une association ; des jardins d’insertion ; des jardins pédagogiques avec les écoles et centres de loisirs.

Les serres de la prée de Martrou offrent la possibilité de cultiver hors sol ou en pleine terre, et même en bio.

L’originalité de celui-là serait d’utiliser des serres et de permettre, ainsi, des cultures toute l’année.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.