Les associations jouent collectif

Les associations jouent collectifLes associations jouent collectif. Les six associations intermédiaires agréées de Charente-Maritime se sont retrouvées à Aigrefeuille, mercredi dernier, pour se regrouper en un collectif au statut associatif. Les associations intermédiaires sont des structures qui emploient du personnel en difficulté d’insertion professionnelle pour des services de proximité, aux particuliers comme aux entreprises, de type garde d’enfants, jardinage, petits travaux de la maison, etc.

Les six structures présentes en Charente-Maritime, qui comptent 32 permanents pour 167 équivalents temps plein mis à disposition des employeurs potentiels, sont confrontées à la baisse des aides d’État, explique Sylvie Touchard, responsable de l’Adef et de l’Adef + (agences d’intérim).

Ce qui n’est pas forcément en phase avec la réalité de l’activité de ces entreprises non soumises, elles, à des contraintes territoriales.

La création du Collectif des associations intermédiaires de Charente-Maritime doit remédier à cette difficulté. Elle doit permettre aux employeurs de n’avoir qu’un interlocuteur pour tout le département.

Toute opération de démarchage de nouveaux clients se fait aussi, désormais, au nom du seul Collectif. Les associations ont, par ailleurs, la volonté d’harmoniser leurs tarifs.

Le président du Collectif est Jean-Yves Piriou, par ailleurs directeur d’ADCR Services à Rochefort.

résumé art Alain Babaud de Sudouest



Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.