La brigade animalière de La Rochelle

Où vont les chiens perdus sans collier capturés sur la voie publique dans l’une ou l’autre des 18 localités de la Communauté d’agglomération (CdA) de La Rochelle?Il existe trois possibilités d’hébergement pour les toutous, d’une part en fonction du territoire sur lequel ils gambadent, d’autre part en fonction de leur comportement.

Le chenil de la SPA (Société protectrice des animaux) de Lagord, en banlieue de La Rochelle, accueille les animaux des communes du nord de la CdA, celui de la SPAC de Châtelaillon leurs copains des communes du sud.

Parmi les pensionnaires de la fourrière intercommunale, on trouvait ces jours-ci un quadrupède ayant défrayé la chronique, Crevard, croisé de labrador et de berger.

Dans la cage voisine de celle de Crevard, un phénomène d’un autre genre.

Un furieux qui n’a pas de nom, berger allemand croisé, entré le 8 avril après avoir été capturé sur la voie publique.

«Il a été pris au lasso, le maître-chien ayant enfilé le costume d’attaque», explique Patrick Boucard.

Du moins à La Rochelle, où Patrick Boucard officie depuis plus de trente ans.

Dans le bureau de la brigade animalière, il a exposé les photos de ses «colliers d’amour» : boa et python abandonnés sans plus de façon et capturés par ses soins.

Une fois, il a sauvé un daim tombé dans le port, une autre chassé un macaque en vadrouille dans les parcs, une autre encore capturé des tortues de Floride (carnivores) qui mangeaient les canards dans le ruisseau du parc Charruyer.

Le rôle des hommes de la brigade animalière de La Rochelle – unique en son genre en Poitou-Charentes – est très important.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer